La cité portugaise

Carrefour des civilisations

Besoin d'une visite ou plus d'informations.

Visitez le site de notre office du tourisme.

La vérité de la cité portugaise el jadida

C’est en 1918 que Joseph Goulven, haut fonctionnaire du protectorat français dans la ville d'El Jadida (Mazagan), avait cité ces belles phrases comme conclusion à son article sur la Citerne portugaise d'el jadida (Salle d'Armes d'après l'Auteur) publié par la revue "France Maroc" à l'occasion de l'ouverture de ce monument historique au public à partir du mois de mai 1918, après son "récupération" en 1916 par la municipalité. (Photographie de la Citerne portugaise d'El Jadida)
Au mystère lié à l'architecture du monument qui fait croire à J.Goulven qu'il s'agit d'une Salle d'Armes (*), va s'ajouter après la légende de sa découverte par un commerçant juif.
En effet, depuis des décennies, la même histoire de la découverte de la Citerne portugaise est racontée aux milliers de visiteurs; l'agent engagé à présenter l'histoire de ce monument aux visiteurs prétend qu'il était découvert vers 1915 par un commerçant juif lors des travaux qu'il effectuait dans sa boutique, l'eau de la Citerne avait envahi la boutique à travers le mur mitoyen.

cite protugaise el jadida rempart  el jadida office tourisme el jadida ot-eljadida,jdida,voyage,citerne de la cite protugaise el jadida,rempart de la cite protugaise el jadida,el-jadida,La cité portugaise

Histoire de la cité portugaise d'El Jadida

En se basant sur les observations suivantes, un visiteur averti ne peut croire à cette histoire:
- la Citerne possède 2 accès: l'accès principal via la galerie Khatibi (magasin portugais) où on constate, au moment de la descente à la Citerne l'épaisseur du mur mitoyen qui dépasse 1 mètre au niveau duquel se trouvaient au temps des portugais deux portes à 2 battants chacune et entre les 2portes se trouvait une grille à herse.
L'autre accès donne sur la terrasse par des escaliers et sur la tour Rebate (tour du minaret).
- Le bassin d'eau est souterrain, le fond est situé à une profondeur de plus de deux mètres.
- La Citerne possède une gouttière de trop plein située entre la tour des cigognes et la tour Rebate à un niveau plus bas que le niveau du sol, en plus, on peut repérer sur les murs, les colonnes et les piliers les traces du niveau maximum de l'eau qui se trouvait dans la Citerne .

cite protugaise el jadida rempart  el jadida office tourisme el jadida ot-eljadida,jdida,voyage,citerne de la cite protugaise el jadida,rempart de la cite protugaise el jadida,el-jadida,La cité portugaise

Besoin d'une visite ou plus d'informations.

Visitez le site de notre office du tourisme.

A propos

LA CONSTRUCTION

Vers les années 1500, les portugais s'installèrent dans la région.
Ils fondèrent la ville de Mazagan en 1506 grâce aux deuxfrères Francisco et Diego de Arruda.
En 1541, la salle d'arme portugaise fut transformée en réserve d'eau de pluie, pour survivre au siège des arabes. Dès 1542, la ville fut fortifiée grâce à une ceinture d'épaisses murailles et devint une redoutable citadelle.
Pendant le siège des arabes, les bastions étaient équipés de plusieurs canons.

La cité et ses nouveaux habitants …

Dans la seconde moitié du XIXème siècle, Al Mahdouma est devenue El Jadida, qui signifie La Nouvelle.
Elle a été repeuplée par des juifs qui y ont construit une synagogue.
Quelques juifs quittèrent la place en 1950.
Quelques années plus tard, la cité fut repeuplée par des musulmans qui construisirent une mosquée à cinq faces qui ne manque pas d'originalité.
Des catholiques occupèrent aussi cet ancien quartier juif.
Les trois grandes religions cohabitèrent en paix dans la cité.

La cité enfin libre !

La présence portugaise prit fin en 1769 lorsque la ville fut assiégée par le sultan Sidi Mohamed Ben Abdallah et sa troupe de guerriers.
Les portugais épuisés, prirent la fuite par la « Porta Do Mar » (porte de la mer) qui servait à recevoir des marchandises par la mer.
Ils détruisirent l'intérieur de la cité avant leur départ.
Après la fuite des portugais, la cité ne s'appelait plus Mazagan mais Al Mahdouma qui signifie La Ruinée en arabe.

La cité de nos jours

La cité portugaise est la principale richesse de notre ville car elle a été classée au patrimoine mondial de l'UNESCO le 30 juin 2004. Maintenant, pour satisfaire les nouveaux touristes venant des quatre coins du monde, la cité se refait une beauté grâce aux travaux qui sont en cours.
La sublime citerne a servi de lieu de tournage pour de nombreux films.
Nous vous invitons à venir découvrir tous les secrets de ce lieu et son histoire passionnante plus en détail, à El Jadida.